Macron veut imposer des clandestins dans les communes rurales. C’est scandaleux ! Signez la pétition !

Macron accélère le Grand Remplacement.

Il veut forcer les communes de campagne à voir débarquer des cars entiers de clandestins africains ou afghans. Et à les loger.

Oubliez la tranquillité des charmants petits villages.
La « banlieue » va s’inviter chez vous.
Macron est en train d’imaginer une « répartition » pour dissoudre notre pays :
la « transition démographique ».

C’est l’autre nom, hypocrite, du Grand Remplacement.

Au lieu de traiter l’immigration et l’insécurité qui en découle, il essaie de disséminer le problème dans la France entière.

Hollande en avait rêvé, quand il avait tenté d’envoyer des clandestins de la « jungle de Calais » dans des petits villages de France. Heureusement, ce fut un échec cuisant, car ces immigrés étaient aussi vite partis pour retenter la traversée de la Manche.

Macron va encore plus loin dans l’immigrationnisme.
Lui et ceux qui se prennent pour des « élites » sont tellement déconnectés qu’ils croient que les Français et ces clandestins sont interchangeables. 

Mais la réalité, vous la connaissez.
Si les immigrés se rassemblent naturellement dans les banlieues des métropoles, c’est pour vivre entre eux « comme au pays », avec leurs langues, leurs cultures, leurs lois islamiques…

Et vous savez également le lien entre immigration et délinquance, désormais prouvé, y compris par tous les rapports officiels.

Et que dire de l’injustice du procédé ?

Macron menace à demi-mot les maires de faire fermer des écoles s’ils n’acceptent pas son projet fou !
Macron va dépenser des MILLIONS d’argent public pour chouchouter ces immigrés alors que nos agriculteurs suent sang et eau, sans pouvoir se payer de salaire ? Alors que l’inflation appauvrit les Français ?

La manœuvre de Macron est scandaleuse.

C’est pourquoi vous pouvez signer maintenant la pétition « Pas de clandestins dans nos villages ! »

Nos campagnes sont déjà frappées par la pauvreté et le chômage, pas besoin d’alourdir leur fardeau !

En signant la pétition, vous refusez que les communes soient contraintes de participer au Grand Remplacement.

SIGNEZ LA PÉTITION !